Entreprise

Les associations, lieu d’acquisition de compétences :

On ne connaît généralement des associations que leur activité la plus apparente à l’égard de leurs bénéficiaires, mais on méconnaît le « back office » qu’elles génèrent. On retrouve en fait en association les mêmes types de compétences qu’en entreprise : logistique, gestion de projet, comptabilité, secrétariat, communication etc.

Mais les associations génèrent aussi des compétences comportementales spécifiques, comme par exemple la capacité d’innovation, la capacité à travailler en équipe, à animer sans hiérarchie formelle, à travailler de manière efficiente etc.
 

Le portefeuille de compétences, lancé par le Ministère de l’Education Nationale :

Un groupe de travail officiel, présidé  par Jean Bastide, Président de France Bénévolat, a été constitué à l’issue de la dernière Conférence de la vie associative. Réunissant plusieurs associations, un sociologue et un représentant de la Direction Générale de Pôle Emploi, ce groupe a élaboré un portefeuille de compétences.

Cet outil aide les bénévoles qui le souhaitent à identifier et formuler les compétences mises en œuvre à travers leur expérience. Il les accompagne pour leur permettre d’aller au-delà de la description de leurs activités et valoriser leurs acquis dans leur parcours associatif, étudiant ou professionnel.

Convaincu que l’identification des compétences bénévoles est un levier essentiel pour valoriser l’expérience bénévole et notamment la faire valoir dans le parcours professionnel, France Bénévolat a souhaité inclure un extrait de ce Portefeuille dans son Passeport Bénévole, grâce à une nouvelle fiche incluse dans chaque livret.

Consulter le site du ministère de l’éducation nationale

  De nombreuses études sur les compétences bénévoles et l’entreprise :

Ce thème a été largement étudié dans les pays anglo-saxons. Ces études ont montré que compétences et bénévolat sont deux termes tout à fait liés. Afin de comprendre ces liens, on peut dresser une rapide typologie :
  • Le bénévolat basé sur la compétence métier : certains missions bénévoles requièrent une compétence spécifique voire une expertise. C’est ce concept qui est développé en France en particulier par Passerelles et Compétences. Les pays anglo-saxons sont très familiers de cette notion, que l’on retrouve sur Wikipedia.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Volunteering#Skills-based_volunteering
  • Le bénévolat général, sans spécificité métier, qui développe à la fois des compétences techniques (exemple : un préparateur de colis alimentaire va développer des compétences en manutention et logistique) et des compétences de type comportemental.
Au Royaume-Uni, de nombreuses études ont démontré ces compétences bénévoles ; elles ont été largement appropriées par le monde du travail, notamment par les syndicats:
France Bénévolat
 Haut de page
Site réalisé par Ecedi.